Raag Khamaj, par Ravi Shankar

11 décembre 2012 : Ravi Shankar s’éteint.

Maître inconditionnel de la sitar, père de la « world music » à travers les frontières et influence incommensurable au delà des genre, l’importance de sa carrière est bien difficile à tracer tant elle aura conditionné bon nombre d’artistes, orientaux comme occidentaux.

Les Beatles, les Rolling Stones, John Coltrane, ou plus simplement sa fille Norah Jones (pour ne citer qu’eux) s’en sont ouvertement inspirés, pour notre plus grand plaisir.

En ce jour d’hommage planétaire, nous vous proposons de revivre l’un des fabuleux live de Ravi Shankar : Raag Khamaj, interprété au Symphony Hall de Birmingham (1997). Il y est accompagné de sa fille, Anoushka Shankar.

Merci Ravi, ta musique restera éternelle.

Advertisements

Un commentaire

  1. Haha, shouldn’t you be charging for that kind of knwegedlo?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :