Jean-Pierre Jean-Pierre, adopte un punk.

Jean-Pierre Jean-PierreJean-Pierre Jean-Pierre c’est du bio punk tu vois, parce que faut pas déconner avec ça, tous ces groupes qui se montent qui sont bourrés de pesticides moi j’y fais pas confiance. Maintenant, l’avenir c’est dans le respect du bon punk qui a poussé à l’ancienne, tradition, sabots à clous plein de boue, fichu sur la crête, tablier orné d’épingles à nourrice et tout ça.

D’ailleurs on sent que c’est du bon morceau qui a couru, c’est pas gonflé aux hormones, le mec il chante, c’est pur, c’est rauque, ça sort vraiment de sa gorge quoi.

Pis c’est partout comme ça hein, regarde même la batterie elle sent la vraie batterie qui tape pour de vrai, garantie sans OGM.

Ils ont raison chez Jean-Pierre Jean-Pierre (qu’on va appeler JP parce que je décide qu’on est intimes, pis le chef s’appelle Dick Taturr, c’est un gage de qualité vu d’ici), le vrai punk est bio. Ils en font la réclame dans « Adopte un punk » et moi j’ai carrément envie d’acheter du coup, en plus au kilo c’est moins cher. D’ailleurs ils le disent « un punk c’est sûr il te plaira ». Je pense qu’il vous plaira aussi, il suffit d’y tremper une oreille juste pour goûter. Ça sent la sueur et les cris, c’est pur, c’est viril, ça a repris trois fois du second degré à la cantine.

Donc on suit à peu près le petit JP dans son voyage initiatique, JP dans le bus, JP face au père Mittent, JP fait griller des saucisses, JP grandit il fait danser ta mère, pauvre gamin, mais c’est ça le bio punk ça a une vraie visée instructive pour la jeunesse, c’est très sain d’en écouter cinq par jour et ça donne les cuisses roses en plus.

De toute façon des gens qui chantent « Je hais le bus » sont forcément des gens bien, parce que foutre, le bus quoi. Je HAIS le bus, sérieux. Mais bon, pardon, c’est personnel.

Quand on aime le style Fatals Picards ou Bagdad Rodéo et la musique qui s’énerve, quand on aime la qualité poilue et les paroles pures comme « l’eau la terre la bière », alors on aime le bio punk. Stou. Et même que quand on le goûte, on arrête tout ce qu’on fait, on va acheter des graines et des râteaux pour en planter.

Alors si toi aussi tu veux adopter un punk bio et bon, fournis-toi chez Jean-Pierre Jean-Pierre ! Qualité garantie.

Gregor Samsa

Advertisements

Un commentaire

  1. Pingback: Chronique : Bio punk – Iris, rédactrice – Contenu web polyvalent et curiosités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :