Bvdub – Yours Are Stories of Sadness | Théorie du tout

yours-are-stories-of-sadnessJ’avoue, je suis un peu en retard vu que j’ai complètement raté l’objet du jour, sorti initialement en septembre de l’année dernière sur le Bandcamp de Bvdub. Mais faut dire que je l’ai découvert à travers son édition physique révélée à la toute fin de décembre chez les grecs de Sound in Silence, donc on va dire que mon retard involontaire est à moitié pardonné. Je ne manque pourtant habituellement pas de suivre les pérégrinations de Brock Van Wey, qui m’enchantent autant qu’elles peuvent me laisser de marbre, selon les inspirations du moment et les collaborateurs choisis. Dans un passé récent, je ne pourrai que persister à vous conseiller son superbe et intime Safety in a Number, catalyseur d’un ambient puissant et aveuglant trop peu cité ailleurs ; virage en épingle avec Yours Are Stories of Sadness, et pour le meilleur, je vous jure.

Contrairement à son habitude de proposer des morceaux marathoniens aux titres très évocateurs, Bvdub relate ici les détails vaporeux d’une anecdote en 19 chapitres anonymes tapant au maximum les cinq minutes. 19 souvenirs d’un même évènement à l’aspect anodin mais aux retentissements personnels profondément enracinés dans l’artiste, introduits par cette simple phrase altérée par le temps (et l’alcool) : « When I saw you walk in, I knew yours was a story of sadness. ». Des mots lourds de sens et de vérité semble-t-il, mettant à nu sans l’ombre d’un effort ni de volonté de blesser. On s’imagine bien le cerveau retourné par cette phrase émergeant de nulle part, embué par le bruit et les substances psychotropes, secoué par la brutalité de cette réalité qu’on pense typiquement cacher au fond de nos cœurs, et apparaît pourtant évidente aux yeux de certaines âmes à la sensibilité exacerbée. Se soulèvent alors les pourquoi et les comment, se télescopent les euphories et les mélancolies, se fracturent les instants et les éternités. Se créent même parfois des sons, condensés ici dans Yours Are Stories of Sadness.

Dans des boucles issues de la pure tradition bvdubienne mais à l’exubérance bien plus maîtrisée qu’à l’accoutumée, la brièveté et la diversité inhabituelles des pistes traduiront toutes ces questions et leurs émotions associées au décours de l’album, passant en quelques secondes d’éclaircies optimistes à des moments d’incertitude, de la plénitude à la recherche de ce qui nous fait défaut, d’un regard hésitant vers le passé à une confiance en l’avenir. Une tentative de recomposer chacune de ces réminiscences en des instances immatérielles et éphémères, mais également versatiles et pures comme les rêves dont on cherche à se souvenir sans succès au réveil, nous laissant en bouche à la fois un goût de déception de les avoir laissés s’échapper, tout en entretenant le feu que l’on réussira à les attraper la prochaine nuit. Et à chaque fois qu’on se relancera dans cette quête, à chaque fois que l’on relancera ce disque, le temps s’évertuera à filer de manière non-linéaire, accélérant et décélérant au gré des chapitres, s’écoulant en circuit fermé, se faisant aspirer à rebours de son flux, se dédoublant même parfois en un présent alternatif qui soustraira l’auditeur à sa réalité comme seul l’ambient d’exception peut le faire. Sans efforts ni directives, les hommages libres d’interprétation que l’artiste dévoile nous submergeront d’un nectar limbique inaltéré immédiat que même les plus réfractaires à la musique de l’américain devraient savourer, justement car Yours Are Stories of Sadness est pour une fois un travail qui se révèle mieux dans la pénombre que la lumière généralement explorée par Bvdub.

19 éclats de temps pour autant d’états d’esprit issus d’un unique point d’existence. Du matériau idéal pour contempler, méditer, s’extasier, douter ou s’évader. Et une des plus belles choses que l’artiste a offert jusque là.

Ici pour la sortie originale en digital, ou pour la jolie édition physique chez Sound in Silence.

Dotflac

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :