Articles Tagués: Ambient

Ben Frost – The Centre Cannot Hold | Théorie du traumatisme

Les présentations des deux bouchers du jour étant déjà faites, je vous propose de ne pas me répéter inutilement et de plonger immédiatement dans ce qui se profile comme l’un des disques essentiels de cette année. Probablement inspiré en partie

Ben Frost – The Centre Cannot Hold | Théorie du traumatisme

Les présentations des deux bouchers du jour étant déjà faites, je vous propose de ne pas me répéter inutilement et de plonger immédiatement dans ce qui se profile comme l’un des disques essentiels de cette année. Probablement inspiré en partie

Giulio Aldinucci – Borders and Ruins | Éternité du chaos

Depuis ses tribulations formatrices parmi les labels installés dans le genre, Giulio Aldinucci semble avoir trouvé sa voie musicale dans un ambient mélangeant habilement ses souvenirs fragmentés avec d’autres mal définis de ses auditeurs ; une manière d’inviter le public en

Giulio Aldinucci – Borders and Ruins | Éternité du chaos

Depuis ses tribulations formatrices parmi les labels installés dans le genre, Giulio Aldinucci semble avoir trouvé sa voie musicale dans un ambient mélangeant habilement ses souvenirs fragmentés avec d’autres mal définis de ses auditeurs ; une manière d’inviter le public en

Ben Frost – Threshold of Faith | La tempête avant l’ouragan

Bon, pas de grosse chronique aujourd’hui, vu qu’on recausera d’ici fin septembre du prochain long player de Ben Frost. Mais quand même, la branlée infligée par cet EP méritait qu’on en lâche plus qu’une ligne et un lien sur les

Ben Frost – Threshold of Faith | La tempête avant l’ouragan

Bon, pas de grosse chronique aujourd’hui, vu qu’on recausera d’ici fin septembre du prochain long player de Ben Frost. Mais quand même, la branlée infligée par cet EP méritait qu’on en lâche plus qu’une ligne et un lien sur les

Rafael Anton Irisarri – The Shameless Years | E = mc²

On n’a probablement plus besoin de présenter Rafael Anton Irisarri, cet américain qui a hissé sa musique en garantie permanente de qualité, planant depuis des années dans les hautes sphères de l’ambient tangent avec des maîtres du genre comme Tim

Rafael Anton Irisarri – The Shameless Years | E = mc²

On n’a probablement plus besoin de présenter Rafael Anton Irisarri, cet américain qui a hissé sa musique en garantie permanente de qualité, planant depuis des années dans les hautes sphères de l’ambient tangent avec des maîtres du genre comme Tim

Josco & Spheruleus – Folded Distance | Trou de mer

Autant Josco est pour moi un parfait inconnu, autant Spheruleus est un alias déjà croisé maintes fois sur les eaux frissonnantes de l’ambient (au moins, il sera difficile de dire qui fait quoi, ce qui est toujours appréciable dans une

Josco & Spheruleus – Folded Distance | Trou de mer

Autant Josco est pour moi un parfait inconnu, autant Spheruleus est un alias déjà croisé maintes fois sur les eaux frissonnantes de l’ambient (au moins, il sera difficile de dire qui fait quoi, ce qui est toujours appréciable dans une

Jasmine Guffond – Traced | Déshumanisme

Bien qu’ayant participé à plusieurs projets groupés dès le milieu des années 90, la berlinoise d’adoption Jasmine Guffond s’épanouit depuis 2015 sous son vrai nom parmi un certain Sonic Pieces. Les gens qui suivent reconnaîtront là une maison ancrée dans

Jasmine Guffond – Traced | Déshumanisme

Bien qu’ayant participé à plusieurs projets groupés dès le milieu des années 90, la berlinoise d’adoption Jasmine Guffond s’épanouit depuis 2015 sous son vrai nom parmi un certain Sonic Pieces. Les gens qui suivent reconnaîtront là une maison ancrée dans

Siavash Amini – TAR | Jeu de pénombres

Point de rabâchage aujourd’hui, vous connaissez déjà tout l’amour que je porte à ces artistes iraniens qui explorent avec brio les musiques électroniques que l’on chérit tant par chez nous. Après Tegh il y a quelques semaines, c’est au tour

Siavash Amini – TAR | Jeu de pénombres

Point de rabâchage aujourd’hui, vous connaissez déjà tout l’amour que je porte à ces artistes iraniens qui explorent avec brio les musiques électroniques que l’on chérit tant par chez nous. Après Tegh il y a quelques semaines, c’est au tour

Caterina Barbieri – Patterns of Consciousness | Pixelated heart

On connaissait un peu Caterina Barbieri après son premier album paru chez Cassauna en 2014, posant déjà les bases de ses pérégrinations artistiques à base de bricolages analogiques et de hardware réduit. On a également découvert d’autres facettes de son

Caterina Barbieri – Patterns of Consciousness | Pixelated heart

On connaissait un peu Caterina Barbieri après son premier album paru chez Cassauna en 2014, posant déjà les bases de ses pérégrinations artistiques à base de bricolages analogiques et de hardware réduit. On a également découvert d’autres facettes de son