Articles Tagués: Oiseaux-Tempête

Merci 2019

L’exercice est rompu, vous en connaissez les contours. Toujours pas de tops pour l’équipe de Tartine de Contrebasse, mais un mea-culpa en forme de liste, comptant dans ses rangs les albums qui nous auront le plus marqué durant cette année

Merci 2019

L’exercice est rompu, vous en connaissez les contours. Toujours pas de tops pour l’équipe de Tartine de Contrebasse, mais un mea-culpa en forme de liste, comptant dans ses rangs les albums qui nous auront le plus marqué durant cette année

Il était une fois en 2017

Tantôt fraîches, tantôt cramées, nos tartines peuvent peut-être se retrouver dans l’illustration du pot-pourri annuel qu’on vous sert. Année faste pour certains, année sabbatique pour d’autres, la quantité de papiers sortis ne reflète pas forcément l’intérêt qu’on lui aura porté

Il était une fois en 2017

Tantôt fraîches, tantôt cramées, nos tartines peuvent peut-être se retrouver dans l’illustration du pot-pourri annuel qu’on vous sert. Année faste pour certains, année sabbatique pour d’autres, la quantité de papiers sortis ne reflète pas forcément l’intérêt qu’on lui aura porté

Frédéric D. Oberland – Peregrinus Ubique. Des vertus de la solitude.

Frédéric D. Oberland n’est plus vraiment à présenter. Ou bien s’il l’est, c’est que vous avez encore à découvrir les deux albums de Oiseaux-Tempête sortis chez Sub Rosa, et c’est tant mieux pour vous. Le parisien, accompagné de ses coreligionnaires

Frédéric D. Oberland – Peregrinus Ubique. Des vertus de la solitude.

Frédéric D. Oberland n’est plus vraiment à présenter. Ou bien s’il l’est, c’est que vous avez encore à découvrir les deux albums de Oiseaux-Tempête sortis chez Sub Rosa, et c’est tant mieux pour vous. Le parisien, accompagné de ses coreligionnaires

Ce dont on ne vous aura pas parlé en 2013…

Entre deux orgies caloriques en bonne et due forme, le ouèbe fleurit de nombreux « tops » et « bests », c’est la saison du gavage des intestins et des oreilles. Sous prétexte qu’il fait froid, on se gave de patates pour soit-disant réchauffer

Ce dont on ne vous aura pas parlé en 2013…

Entre deux orgies caloriques en bonne et due forme, le ouèbe fleurit de nombreux « tops » et « bests », c’est la saison du gavage des intestins et des oreilles. Sous prétexte qu’il fait froid, on se gave de patates pour soit-disant réchauffer