Articles Tagués: Ad Noiseam

Swarm Intelligence – Rust. Tetanos party

C’est pas évident de parler des albums-concepts. Force est de constater que c’est une idée qui se répand petit à petit dans le maigrichon domaine des musiques électroniques et expérimentales, de pousser le vice du micro de contact jusqu’à en

Swarm Intelligence – Rust. Tetanos party

C’est pas évident de parler des albums-concepts. Force est de constater que c’est une idée qui se répand petit à petit dans le maigrichon domaine des musiques électroniques et expérimentales, de pousser le vice du micro de contact jusqu’à en

Ontal – Entropia, ou le potentiel mélancolique de Fessenheim

Tartine continue son entreprise de décrédibilisation éhontée en vous parlant aujourd’hui d’un album sorti en octobre dernier, oui oui. Si ça nous a pris autant de temps, c’est aussi parce qu’il est difficile d’entrer de plein pied dans cet opus

Ontal – Entropia, ou le potentiel mélancolique de Fessenheim

Tartine continue son entreprise de décrédibilisation éhontée en vous parlant aujourd’hui d’un album sorti en octobre dernier, oui oui. Si ça nous a pris autant de temps, c’est aussi parce qu’il est difficile d’entrer de plein pied dans cet opus

Swarm Intelligence – Rust | Dérouillée

Le berlinois d’adoption qui se cache derrière Swarm Intelligence laisse décidément peu d’informations à son sujet sur notre chemin. Qu’importe, retenons simplement que l’irlandais Simon Hayes, après quelques EPs à droite et à gauche, nous a mis une sacrée branlée

Swarm Intelligence – Rust | Dérouillée

Le berlinois d’adoption qui se cache derrière Swarm Intelligence laisse décidément peu d’informations à son sujet sur notre chemin. Qu’importe, retenons simplement que l’irlandais Simon Hayes, après quelques EPs à droite et à gauche, nous a mis une sacrée branlée

2methyl – Layer 8. C’est la crise, patron

S’il y a bien un label dont nous n’avions pas parlé depuis un petit moment, c’est Ad Noiseam. Et injustement d’ailleurs, car beaucoup de choses mériteraient d’être dites sur le catalogue complètement hétéroclite que Nicolas Chevreux nous sert depuis quelques

2methyl – Layer 8. C’est la crise, patron

S’il y a bien un label dont nous n’avions pas parlé depuis un petit moment, c’est Ad Noiseam. Et injustement d’ailleurs, car beaucoup de choses mériteraient d’être dites sur le catalogue complètement hétéroclite que Nicolas Chevreux nous sert depuis quelques

Alain nous fait sa cuisse de biquette au barbecue

Pourquoi écrire encore sur Igorrr ? Passé en quelques années et deux longs formats chez Ad Noiseam du rang de quasi-anonyme à celui de maître ès breakcore, entraînant avec lui son style si particulier de l’obscurité vers la lumière, du statut

Alain nous fait sa cuisse de biquette au barbecue

Pourquoi écrire encore sur Igorrr ? Passé en quelques années et deux longs formats chez Ad Noiseam du rang de quasi-anonyme à celui de maître ès breakcore, entraînant avec lui son style si particulier de l’obscurité vers la lumière, du statut

Monolog – Merge. Effeuiller le surimi

Ecrire une tartine sur Merge, c’est pas évident. Parce que trouver sans cesse de nouvelles images, de nouveaux qualificatifs au fur et à mesure des sorties d’un artiste, est une tâche à laquelle j’évite de me confronter, pas par dédain,

Monolog – Merge. Effeuiller le surimi

Ecrire une tartine sur Merge, c’est pas évident. Parce que trouver sans cesse de nouvelles images, de nouveaux qualificatifs au fur et à mesure des sorties d’un artiste, est une tâche à laquelle j’évite de me confronter, pas par dédain,

Broken Note – Black Mirror. Miroir, ô mon miroir, dis-moi qui est le plus sale

Je le dis à chaque fois que je chronique un EP mais j’m’en fous, je le redis quand même : j’aime pas les EP. J’aime pas ce format batârd qui en dit soit trop soit pas assez. Mais il arrive

Broken Note – Black Mirror. Miroir, ô mon miroir, dis-moi qui est le plus sale

Je le dis à chaque fois que je chronique un EP mais j’m’en fous, je le redis quand même : j’aime pas les EP. J’aime pas ce format batârd qui en dit soit trop soit pas assez. Mais il arrive

Monolog. « c’est le plus grand sens du désordre auquel je sois parvenu »

Il y a des gens que les anniversaires horripilent. Nous on aime bien, surtout quand il s’agit des joyeux drilles d’Ad Noiseam. A l’occasion de la soirée parisienne des 13 ans du label, Tartine a pris quelques minutes entre Gore

Monolog. « c’est le plus grand sens du désordre auquel je sois parvenu »

Il y a des gens que les anniversaires horripilent. Nous on aime bien, surtout quand il s’agit des joyeux drilles d’Ad Noiseam. A l’occasion de la soirée parisienne des 13 ans du label, Tartine a pris quelques minutes entre Gore