Articles Tagués: Siavash Amini

Incoherent Phylogeny 2

À peine Incoherent Phylogeny sorti, sa suite était déjà en préparation dans les coulisses. Et après deux ans de publications irrégulières mais passionnées, de recherches d’artistes aussi longues et incertaines que gratifiantes à leur issue, on vous présente enfin les

Incoherent Phylogeny 2

À peine Incoherent Phylogeny sorti, sa suite était déjà en préparation dans les coulisses. Et après deux ans de publications irrégulières mais passionnées, de recherches d’artistes aussi longues et incertaines que gratifiantes à leur issue, on vous présente enfin les

Rafael Anton Irisarri – The Shameless Years | E = mc²

On n’a probablement plus besoin de présenter Rafael Anton Irisarri, cet américain qui a hissé sa musique en garantie permanente de qualité, planant depuis des années dans les hautes sphères de l’ambient tangent avec des maîtres du genre comme Tim

Rafael Anton Irisarri – The Shameless Years | E = mc²

On n’a probablement plus besoin de présenter Rafael Anton Irisarri, cet américain qui a hissé sa musique en garantie permanente de qualité, planant depuis des années dans les hautes sphères de l’ambient tangent avec des maîtres du genre comme Tim

Siavash Amini – TAR | Jeu de pénombres

Point de rabâchage aujourd’hui, vous connaissez déjà tout l’amour que je porte à ces artistes iraniens qui explorent avec brio les musiques électroniques que l’on chérit tant par chez nous. Après Tegh il y a quelques semaines, c’est au tour

Siavash Amini – TAR | Jeu de pénombres

Point de rabâchage aujourd’hui, vous connaissez déjà tout l’amour que je porte à ces artistes iraniens qui explorent avec brio les musiques électroniques que l’on chérit tant par chez nous. Après Tegh il y a quelques semaines, c’est au tour

Les oubliés de 2016…

Cette année 2016 a été, à l’image des bouteilles de Per Johansen qui illustrent le pot-pourri habituel, « full ». Musicalement, les sorties ont été nombreuses, et les chroniques aussi. Et comme à chaque fois que la profusion se fait sentir, les laissés

Les oubliés de 2016…

Cette année 2016 a été, à l’image des bouteilles de Per Johansen qui illustrent le pot-pourri habituel, « full ». Musicalement, les sorties ont été nombreuses, et les chroniques aussi. Et comme à chaque fois que la profusion se fait sentir, les laissés

Absence. Crème de la crème de la scène expé iranienne

Il y’a des formats qui m’attirent moins que d’autres, c’est comme ça. Peut-être par excès de maniaquerie, ou peut-être un peu par bornage idéologique de totale mauvaise foi, mais les compilations, remixes et autres « splits » me font généralement fuir. Sans

Absence. Crème de la crème de la scène expé iranienne

Il y’a des formats qui m’attirent moins que d’autres, c’est comme ça. Peut-être par excès de maniaquerie, ou peut-être un peu par bornage idéologique de totale mauvaise foi, mais les compilations, remixes et autres « splits » me font généralement fuir. Sans

Siavash Amini – Subsiding | Soins du cœur

Je vous ai déjà parlé de ma faiblesse pour la scène ambient iranienne il y a quelques temps. Je lui trouve une manière particulière d’infuser les émotions dans ses sons, et elle nous propose très souvent des travaux à fleur

Siavash Amini – Subsiding | Soins du cœur

Je vous ai déjà parlé de ma faiblesse pour la scène ambient iranienne il y a quelques temps. Je lui trouve une manière particulière d’infuser les émotions dans ses sons, et elle nous propose très souvent des travaux à fleur